Le Message du Verseau


Le Message du Verseau, Le Puy, chez l’Auteur, 1977
Message du Verseau - Robert Dun
Prudemment teinté d’ésotérisme, ce livre démystifie bien des prétentions et replace le mystère là où il est: dans la sagesse de l’inconscient individuel et collectif.

Il projette sur l’ère chrétienne une lumière à la fois subtile et crue. Il remet en cause non seulement toutes les idéologies contemporaines, mais aussi leurs fondements implicites communs, tout l’allant-de-soi du « bon sens ».

Pour l’auteur, les grands mythes sont des situations historiques appelées à se répéter et nous sommes actuellement en plein mythe de Babel: montée vertigineuse des sciences de la matière avec chute non moins vertigineuse des capacités de l’esprit et l’issue inévitable que cela comporte.

Psychismes et cultures sont géographiquement et climatiquement conditionnés: Le message du Galiléen était une irruption de spiritualité celtique parmi les peuples du désert, l’amorce d’un culte de Vénus; mais ce message s’est trouvé abusivement politisé, inversé même par Paul de Tarse et la Diaspora juive.

L’Europe, avec ses interminables querelles internes et ses violences impérialistes est te produit de !a fusion entre le fanatisme religieux des peuples du désert et l’héroïsme mégalomaniaque des Nordiques.

Face aux menaces apocalyptiques du présent et au désespoir philosophique qui englue tous les efforts, Robert Dun propose le message nietzschéen. Contrairement à presque tous les exégètes de Nietzsche, il met en lumière les courants positifs de ce message, leur cohérence et leur convergence. Contrairement encore aux poncifs universellement répandu, ce n’est pas parmi les nostalgiques des dictatures qu’il voit poindre les enfants de Zarathoustra, mais parmi les marginaux partis à la recherche du « chant des choses nécessaires, l’unique et irremplaçable mélodie ».

Une œuvre parfois difficile, malgré la simplicité du style, bourrée de flashes inattendus, qui suscitera peut-être autant de colères que d’enthousiasmes, mais ne laissera aucun lecteur indifférent

No Comments

Post A Comment